La Malostranská beseda, une nouvelle étape touristique sur la Voie royale

Download guides and brochure
2. 4. 2013

Le projet international à succès d’exposition itinérante ORBIS PICTUS PLAY de Jiří et Radana Wald arrive avec une nouvelle exposition.

L’exposition interactive conçue par l’artiste Petr Nikl permet au public de toucher, de jouer ou même de la modifier. Vous la trouverez sur le chemin de la Voie royale, dans le bâtiment de la Malostranská beseda.

La base de ce projet, dont la première s’est déroulée à Paris en 2006, sont des expositions interactives : la Porte dans le monde de l’imagination créative de l’homme, le Labyrinthe de lumière, le Jeu du livre en relief, Golem, Sensorium et PLAY. Ces expositions s’inspirent de l’œuvre du penseur humaniste J. A. Komenský, ou Comenius, Le labyrinthe du monde et le paradis du cœur. Le scénario des expositions est issu de l’expérience des expositions interactives Le nid de jeux à la Galerie Rudolfinum (2000) et le Jardin de l’imagination et de la musique, du pavillon tchèque de l’EXPO 2005 à Aichi au Japon.

Il faut toucher les choses

La septième exposition du projet ORBIS PICTUS PLAY est exceptionnelle dans la mesure où elle fait participer le visiteur au « jeu » ce qui permet de faire vivre les objets exposés. Ceux-ci sont des instruments qui prennent leur véritable valeur d’œuvre d’art après l’intervention créative du spectateur. Le projet ne reflète donc pas seulement le désir créatif de connaissance, mais montre que le phénomène du jeu peut fonctionner comme un moyen de communication universel, quelle que soit la nationalité, la religion ou l’âge, conférant aux pensées atemporelles de Jan Amos Komenský une véritable présence.

La partie principale de l’exposition Vikýře PLAY est constituée de cinq petites chambres sous les combles, correspondant aux fenêtres du grenier. Depuis ces fenêtres, on peut profiter d’une vue magique sur l’église Saint-Nicolas et la place Malostranské náměstí. Certains instruments relient ces chambres, d’autres sont installés au sol, entre elles, d’autres encore pendent au plafond comme des chauves-souris.

L’exposition conçue comme variable et proposant de nouvelles choses aux visiteurs qui reviennent.

Vos favoris