Le Parc national de la Šumava

Le lac Černé jezero
19. 7. 2013

Grimpez au sommet du toit vert de l’Europe dans le parc national de la Šumava !

Peu de régions en Europe centrale offrent de tels paysages harmonieux comme le Parc national de la Šumava. Les forêts profondes de la frontière tchéco-bavaroise sont si étendues qu’elles forment le massif forestier le plus grand de tout le continent. Ajoutons à cela des forêts vierges vieilles de centaines d’années, des lacs glaciaires d’une grande pureté et des tourbières mystérieuses, tout cela concourt à faire de ce site une destination extraordinaire et poétique pour des vacances actives tout au long de l’année.

Le parc national a été longtemps un espace surveillé interdit au public. Cela a permis à la nature de conserver sa beauté et sa pureté d’origine. En raison de son caractère unique au niveau européen, le Parc national de la Šumava est protégé en tant que réserve de biosphère de l’UNESCO.

Il suffit de regarder autour de soi

Les sommets arrondis du Parc national de la Šumava sont un point de vue idéal pour de splendides panoramas sur la nature environnante. L’une des plus belles vues sur tout le massif de la Šumava vous attend au sommet de la tour d’observation Poledník d’où vous pourrez admirer l’ensemble de la chaîne de montagnes. Et lorsque la visibilité est bonne, vous pourrez même entrapercevoir les Alpes depuis les tours d’observation situées au sommet des monts Boubín ou Javorník.

Des lacs témoins de l’époque glaciaire

Les lacs glaciaires figurent parmi les plus beaux sites du parc national. Ceux qui emprunteront l’itinéraire touristique menant au sommet du mont Plechý seront récompensés par une vue magnifique sur le lac Plešné jezero. Les itinéraires menant aux plus grands et plus profonds lacs Čertovo jezero et Černé jezero sont certes moins accessibles, mais d’autant plus beaux, et figurent parmi les plus appréciés.

Une nature sauvage et déchaînée

Le parc national abrite une quantité de plantes et d’animaux menacés. Certains sont extrêmement rares en République tchèque, c’est pourquoi on ne les retrouve que dans cette région. La forêt Boubínský prales où la nature se développe sans contraintes depuis des centaines d’années est l’une des zones les plus fragiles du parc national. C’est une zone forestière sauvage qui, avec ses racines enchevêtrées, ses branches tordues et ses écorces ridées, évoque les paysages des contes de Grimm.

Vos favoris