Rudolfinum

28. 7. 2014

Digne siège de l’Orchestre phulharmonique tchèque, et excellent lieu d’accueil d’une galerie d’art

Depuis plus de 100 ans, le Rudolfinum est un élément de la Vieille-ville de Prague et de ses quais. Ce bâtiment est un parfait exemple de l’architecture néorenaissance de la fin du 19e siècle, composé de salles de concert aux conditions acoustiques exceptionnelles utilisées pour les concerts importants, par exemple dans le cadre du festival annuel de la musique classique intitulé le Printemps de Prague.

De salle de concert à chambre des députés et inversement

Le Rudolfinium, qui est l’un des édifices les plus significatifs du point de vue architectonique à Prague, a été bâti dans les années 1876–1884 comme une maison de la culture polyvalente. Il fut baptisé ainsi en l’honneur du prince Rudolphe. La salle de concert, aujourd’hui la « Salle Dvořák », sert à l’Orchestre philharmonique tchèque depuis le 4 janvier 1986, jour de son premier concert dans la dite salle sous la direction du compositeur et chef d’orchestre Antonín Dvořák. Le Rudolfinum a poursuivi sa vocation culturelle jusqu’en 1919, lorsqu’il devint Chambre des députés de la République tchécoslovaque. Pendant la Seconde guerre mondiale, les concerts reprirent. Mais la réhabilitation complète de l’édifice, notamment la partie galerie, ne date que de 1992 et de sa reconstruction générale par l’architecte Karel Prager. Il devint alors le siège de l’Orchestre philharmonique tchèque et de la Galerie du Rudolfinum.

Vos favoris