L’hôtel de ville de la Vieille Ville de Prague

29. 11. 2013

Une horloge astronomique célèbre dans le monde entier, des intérieurs remarquables, des plafonds peints, des encorbellements gothiques : ne manquez pas la visite de l’hôtel de ville, Place de la Vieille Ville à Prague !

L’Hôtel de ville de la Vieille Ville reste depuis des siècles l’un des monuments emblématiques de la place de la Vieille Ville. Son horloge extraordinaire et sa  tour, d’où la vue s’étend sur tout le centre historique de la capitale, en font l’un des monuments les plus visités de Prague. C’est en 1338 qu’a commencé la construction de cet édifice gothique, au centre de la Vieille Ville. 

Visite des intérieurs historiques de l’Hôtel de ville de la Vieille Ville

Le noyau primitif de l’hôtel de ville est une maison gothique d’angle à laquelle les bourgeois de la ville ajoutèrent par la suite un étage pour y abriter la salle du conseil, et  une tour de 70 mètres de haut, couronnée d’une galerie ouverte sur la place. C’est au cours des siècles que l’hôtel de ville s’agrandit pour prendre l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui.  Vous visiterez les sous-sols où l’on peut encore voir les fondations romanes, mais à l’intérieur prédomine le style gothique.  Vous admirerez les voûtes gothiques d’origine, la salle  du conseil, elle aussi d’origine,  au plafond aux poutres peintes, et la précieuse chapelle gothique avec son encorbellement, due à Petr Parléř, maître d’œuvre de la cathédrale st. Guy au château de Prague. Vous ne manquerez pas de remarquer la fenêtre Renaissance à trois vantaux de la salle des mariages avec l’inscription Prague caput regni – Prague – capitale du royaume et l’emblème de la Vieille ville, ou encore la galerie gothique qui  accueille aujourd’hui des expositions.

L’horloge : une merveille technique du Moyen-Age

Tout au long de l’année et chaque jour, de neuf heures du matin à neuf heures du soir, les touristes s’extasient sur la légendaire horloge de l’hôtel de ville de la Vieille Ville et  le défilé  des douze apôtres, toujours aussi fascinant. Ce miracle de la technique vient pourtant de fêter ses 600 ans d’existence ; elle n’a cessé au cours des siècles  d’indiquer sans faille non seulement l’heure et la date, mais aussi la position du soleil, les phases de la lune, les cycles astronomiques et les fêtes du calendrier chrétien. Alors que défilent les apôtres, d’autres figures se mettent en mouvement sur les côtés de l’horloge : un squelette tire la corde de la cloche, un Turc fait « non » de la tête, un Vaniteux s’admire dans un miroir et un Avare agite une bourse. A la fin, les fenêtres se referment, le coq chante et les heures commencent à sonner du haut de la tour.

Vos favoris