Château Jindřichův Hradec

29. 4. 2013

La ville ainsi qu'une grande partie des appartements du château Renaissance, avec ses collections d'arts, furent détruites lors d'un incendie catastrophique en 1773.

Le site, doté d'une toiture provisoire et abandonné par ses seigneurs, tomba en ruine. Le splendide pavillon de musique du jardin , à l'acoustique géniale, perle de l'architecture de style Renaissance, servit d'entrepôt pour le bois, le gibier tué à la chasse et même d'étable. Ce n'est qu'au XXe siècle que l'on mesura la véritable valeur du château et une reconstruction de près de vingt ans lui rendit sa beauté saisissante.

Pourquoi le visiter

Les maîtres italiens ont apporté du berceau de la Renaissance la légèreté et le charme méditerranéen jusqu'à la région aux forêts silencieuses, aux lacs et aux vallons pittoresques de Bohême du Sud. Le vieux fort fut transformé en un splendide château dont les palais sont reliés par des arcades. Le vaste complexe de bâtiments, de préaux et d'espaces verts crée un ensemble en harmonie avec la ville attenante classée monument historique.

La reconstruction radicale du château selon des modèles italiens, eut lieu sous Adam II de Hradec.  Le plus beau palais du site, aux appartements Renaissance exemplaires, porte son nom. On raconte que la mythique Dame blanche y préparait une bouillie sucrée à ses sujets ; selon la légende populaire, son spectre hanterait tous les domaines des ses ancêtres.

Vos favoris