Château Dobříš

22. 7. 2013

Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce splendide bâtiment rococo du XVIIIe siècle, dont tout évoque l'époque, le goût et le style du roi de France Louis XVI, plut tellement aux nazis qu'ils en exproprièrent ses nobles propriétaires.

Pendant les 50 années qui suivirent, il servit de « Maison des écrivains », où les artistes en faveur du régime et d'autres notables pouvaient venir se reposer.

Pourquoi le visiter

Le décor enchanteur et somptueux de ce château rococo, entouré d'un jardin exceptionnel composé d'ornements floraux, de haies taillées et décoré par des statues, évoque l'atmosphère du château de Schönbrunn à Vienne. C'est sans doute pour cela qu'il est si souvent sollicité par les cinéastes, les organisateurs de concerts, ou les convives de fêtes privées ou de mariages.

L'époque du communisme, alors que les appartements que peuvent aujourd'hui admirer les visiteurs, aménagés par la famille Colloredo-Mannsfeld à laquelle le château a été restitué, étaient inaccessibles au « commun des mortels », est rappelée par le « Salon des écrivains » („Spisovatelský pokoj“).

Vos favoris