L’itinéraire Via Sacra

25. 4. 2013

Vivez les aventures silencieuses de l’itinéraire Via Sacra

Suivez l’itinéraire qui vous plongera dans l’histoire culturelle et relieuse millénaire de l’Europe centrale, il relie des trésors uniques de l’Église à la frontière de trois États  : l’Allemagne, la Pologne et la République tchèque. La Via Sacra est à l’antipode de la vie agitée du monde moderne, vous apportant durant votre voyage recueillement, silence, paix intérieure, enseignements et découverte des œuvres sacrées et artistiques de cette région européenne.

La cohabitation, durant une centaine d’années, entre Allemands, Sorabes, Polonais et Tchèques a laissé des traces dans cette région frontalière sous forme de nombreux édifices religieux, qui aujourd’hui jalonnent l’itinéraire Via Sacra. En tout, 16 étapes dans trois États vous permettront de vivre et de comprendre l’histoire de cette région au cœur même de l’Europe et d’admirer la richesse culturelle extraordinaire qui y a été conservée.

Un lieu de recueillement et de repos

Durant votre voyage, au fil des étapes de la Via Sacra, vous découvrirez progressivement les histoires des saisissantes églises, des impressionnants monastères, des petites chapelles et des autres lieux spirituels, qui sont toujours un endroit sans égal pour le recueillement et la découverte de soi. Parmi les monuments les plus importants que vous pourrez visiter du côté allemand, citons, par exemple, le temple St Pierre avec son trésor à Bautzen, le Tombeau sacré, le chemin de croix et l’église évangélique St Pierre et Paul à Görlitz, ou les grandes toiles de Carême à Zittau. Du côté polonais, la Via Sacra vous fera découvrir, par exemple, l’église de la Réconciliation-de-l’Esprit-Saint à Jawor ou l’église de la Grâce-de-Dieu-Sainte-Croix à Jelenia Góra.

Les étapes tchèques

Quatre étapes de la Via Sacra vous mèneront en République tchèque. L’une d’elles est l’église de pèlerinage de la Visitation-de-la-Vierge-Marie à Hejnice. Selon la légende, elle a été fondée sur les lieux de la guérison miraculeuse de plusieurs personnes qui avaient bu de l’eau de la source locale. On y trouve également aujourd’hui le Centre international du renouveau spirituel, qui sert à tous les pèlerins. L’étape suivante est la Commanderie de l’ordre de St Jean de Jérusalem, Ste Zdislava et St Havel de Lemberk, à Český Dub avec la chapelle romane St Jean Baptiste absolument unique, des salles romano-gothiques et la petite salle du couvent.

Un itinéraire sans frontières et pour tous

La partie tchèque de la Via Sacra passe également par l’église des Rois Mages et la chapelle Ste Anne à Mnichovo Hradiště. Vous pourrez visiter l’église, qui fait partie du complexe d’un monastère des Capucins du XVIIe siècle. Dans la chapelle joliment décorée, vous verrez un tombeau contenant les restes de l’une des personnalités les plus importantes mais aussi les plus controversées de l’histoire tchèque, Albrecht de Valdštejn. La dernière étape tchèque de la Via Sacra est la monumentale basilique mineure St Laurent et Ste Zdislava à Jablonné v Podještědí, qui fait partie des constructions importantes de l’architecture baroque d’Europe centrale. L’itinéraire Via Sacra accueille tout le monde, sans distinction de foi ni de croyance. C’est un circuit pour la paix intérieure, plein d’expériences émouvantes et de rencontres qui ne connaissent pas les frontières.

Vos favoris