1
2
3
Prague trams and metro Prague trams and metro www.dpp.cz 4
5
22/01/2013

Les transports en République tchèque

Les transports en commun, taxis, autoroutes, limitations de vitesse et beaucoup d’autres informations sur les transports en République tchèque.

Ici vous apprendrez les règles élémentaires des voyages en voiture, des informations sur les transports en commun, les liaisons avec le plus grand aéroport tchèque, mais aussi par exemple sur la réglementation de l’utilisation des drones au-dessus du territoire de la République tchèque.


La République tchèque en voiture - informations de base



En République tchèque, on conduit à droite.

Chaque voiture doit avoir ses phares allumés toute la journée et tout au long de l’année.

Sans exception, les chauffeurs doivent respecter aussi l’interdiction de boire de l’alcool avant de conduire – pour preuve que les automobilistes sont tout-à-fait sobres, la police peut procéder à un alcootest.

Les chauffeurs ne doivent pas utiliser leur téléphone portable autrement qu’avec le kit mains-libres.
Si vous transporter un enfant en voiture qui pèse moins de 36 kg et mesure moins de 150 cm, n’oubliez pas d’emporter un siège d’enfant pour l’y installer et attacher.

En République tchèque, vous êtes aussi tenu d’avoir des pneus d’hiver entre le 1er novembre et le 31 mars. La loi permet d’avoir des pneus d’été, mais seulement par temps adapté. Or, notamment en périodes hivernales, le temps est en République tchèque variable, aussi avec des pneus d’hiver, vous ne risquerez pas de problèmes ou même un accident.

Chaque chauffeur doit avoir un permis de conduire, une carte d’identité et des documents attestant la sécurité du véhicule (carte technique et carte verte).

Vitesse

Dans les zones habitées – les villes et communes – la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h (30 mph). Les piétons ont toujours la priorités aux passages piétons devant les voitures, à l’exception des trams, auxquels chauffeurs et piétons doivent laisser la priorité.

En dehors des villes et communes, la vitesse maximale autorisée est de 90 km/h (55 mph).
La vitesse maximale autorisée sur l’autoroute en dehors de zones habitées est de 130 km/h (80 mph), et dans les villes ou communes vous ne devez pas dépasser sur l’autoroute 80 km/h (50 mph).

Taxes

Les voitures de moins de 3,5 tonnes circulant sur des sections payantes des routes publiques doivent avoir une vignette – certificat que le chauffeur s’est acquitté de la taxe correspondante.


Sans taxe / Sans taxe et péage

Vous pouvez acheter votre vignette dans les stations service, à la Poste tchèque, à la frontière et dans les magasins automobiles.

Vignette pour 10 jours :               310 CZK (11 EUR, 13 USD, 85 CNY)
Vignette pour un mois :               440 CZLK (16 EUR, 18 USD, 120 CNY)
Vignette pour 14 mois (du 1er décembre au 31er janvier) : 1500 CZK (55 EUR, 63 USD, 405 CNY)

Vous trouverez une carte des autoroutes de la République tchèque et d’autres informations sur les transports automobiles rapides ici.

Les véhicules de plus de 3,5 tonnes doivent avoir, pour payer les taxes de circulation en République tchèque, installé un dispositif communiquant avec les barrières de péage. Pour plus d’information, y compris quelles règles entrent en application pour les camping-cars ou les caravanes, voyez ici.

Accidents

Les chauffeurs doivent signaler les accidents de la route à la police de la République tchèque si quelqu’un a été blessé ou tué, si des dommages ont été causés à une tierce personne ou si les dommages causés à un des acteurs de l’accident dépassent 100 000 CZK (3 700 EUR, 4 200 USD, 27 000 CNY). Si aucune des trois situations précitées n’a lieu et les chauffeurs se mettent d’accord sur le responsable de l’accident, ils n’ont pas à appeler la police. Cependant, on recommande de dresser un Constat européen d’accident.

Taxis

Le prix moyen du kilomètres parcouru en taxi est de 20 CZK (0,75 EUR, 0,85 USD, 5 CNY). Mais le prix dépend de la ville et du taxi. D’habitude, Prague est le plus cher. Le prix du trajet du centre-ville à l’aéroport se situe entre 500 (18 EUR, 20 USD, 135 CNY) et 700 CZK (25 EUR, 29 USD, 189 CNY).

On peut tomber sur des chauffeurs de taxi malhonnêtes partout, en République tchèque heureusement, leur nombre diminue – et pour éviter ceux qui restent, ne prenez pas de taxis directement dans la rue, mais faites-vous en appeler un. Utilisez les services de taxi clairement indiqués et demandez à l’avance le prix du trajet : s’il vous semble trop élevé, ne montez pas en voiture.
 


Le train et le car en République tchèque



La République tchèque dispose d’un des réseaux les plus denses des chemins de fer en Europe et d’un réseau de bus sophistiqué. Les deux moyens de transport sont fiables. Vous trouverez un système global de recherche des liaisons par train et car sur l’ensemble du territoire de la République tchèque ici.

Prague

À Prague, vous pouvez utiliser des trams, bus, le métro, des ferries-boats et même un téléphérique. Vous trouverez leurs horaires, connexions et d’autres informations sur les transports en commun praguois ici. Mais toutes les grandes villes, comme Brno (ici), Ostrava (ici), Plzeň (ici), Liberec (ici) et autres, possèdent un système bien organisé de transports en commun. De plus, avec la modernisation du parc roulant, de plus en plus de moyens de transport sont adaptés aux personnes à mobilité réduite. Les horaires vous indiqueront, par exemple, quelle station est accessible aux fauteuils roulants grâce aux ascenseurs ou trottoirs appropriés.



Plan des transports intégrés de Prague

Pour pouvoir utiliser les transports en commun à Prague, vous devez vous munir d’un ticket, dont il existe plusieurs variantes – le tarif de base pour un adulte est de 32 CZK (1,20 EUR, 1,35 USD, 8,5 CNY). Si vous êtes à Prague pour une seule journée, il vous sera avantageux d’acheter un ticket journalier à 110 korun (4 EUR, 4,50 USD, 30 CNY), si vous avez prévu de rester à Prague un week-end, profitez d’un ticket de trois jours à 310 CZK (11 EUR, 13 USD, 84 CNY). Les tickets valent toujours à compter de leur compostage (les machines prévues à cet effet se trouvent dans le métro, les trams et les bus) – il suffit de les marquer une fois. Si vous ne le faites pas et prenez les transports en commun « au noir », vous vous exposez à une amende qui peut aller jusqu’à 1500 CZK (55 EUR, 62 USD, 406 CNY).


Le trajet à l’aéroport à Prague et ailleurs



Le plus grand aéroport en République tchèque est l’Aéroport Václav Havel de Prague. Son nom précédent était Ruzyně – depuis 2012, il porte le nom de l’ancien président tchèque. Vous trouverez son site web officiel sous ce lien. L’Aéroport Václav Havel se situe à la périphérie de la capitale, mais sa liaison au centre-ville est très bonne. La ligne AE (Aeroport Express) vous conduira en 30 minutes de l’aéroport jusqu’à la gare ferroviaire principale Hlavní nádraží, au cœur même de Prague. Les tickets ont un tarif différent et s’achètent directement auprès du chauffeur. D’autres lignes de bus au tarif habituel partent aussi de l’Aéroport Václav Havel, transportant les voyageurs à différentes stations de métro, par exemple à Nádraží Veleslavín ou Zličín. Voir ici pour plus de détails. Vous pouvez, pour vous rendre à/de l’aéroport, utiliser les services de transporteurs privés.

Vous trouverez d’autres aéroports internationaux en République tchèque à Brno (site officiel), Ostrava (site officiel), Karlovy Vary (site officiel) et Pardubice (site officiel). Sur les sites web officiels des aéroports, vous trouverez des informations sur les transports en commun rattachés et les possibilités de stationner.

Voler différemment – quid des drones en République tchèque ?

Règles d’utilisation des drones volants en République tchèque

Les drones sont de plus en plus populaires et de plus en plus de touristes aiment saisir l’occasion qu’ils offrent de se procurer des clichés de vacance uniques à vue d’oiseau.  En République tchèque, l’exploitation des drones est régie par des dispositions que nous vous conseillons de lire avant de vous mettre à faire voler un aéronef sans pilote au-dessus de son territoire.

Que vous utilisez le drone aux fins privés ou commerciales, vous devez éviter en Répunlique tchèque les zones d’exclusion aérienne. Celles-ci sont bien présentées sur le site : http://aisview.rlp.cz/.
Sans les autorisations nécessaires (que nous détaillons ci-dessous), vous ne devez pas survoler avec votre drone les autoroutes, les propriétés privées sans l’autorisation du propriétaire et vous devez obtenir des autorisations également des personnes qui pourraient se retrouver sur les clichés pris par l’appareil.


Autorisations, assurance et amendes éventuelles
 

L’utilisation de drones aux fins commerciales obéit à d’autres prescriptions encore et il faut se procurer pour l’exploiter une autorisation délivrée par le Bureau de l’aviation civile. Vous trouverez ses pages ici. Nous vous recommandons de vérifier auprès de cet organisme toutes les conditions nécessaires à l’exploitation d’un drone.

En bref : l’intéressé doit se procurer une autorisation de vol et une autorisation de travaux de vol, voire une autorisation d’exploitation des activités de vol pour son propre compte.
N’oubliez pas de vous assurer, car le drone peut provoquer lors d’une chute des dommages à la santé et aux biens matériels.

L’établissement des autorisations nécessaires vous coûtera approximativement 26 000 couronnes (app. 1 000 USD, ou 960 €).

L’amende pour l’utilisation illégale de drone sur le territoire de la République tchèque peut atteindre jusqu’à 5 000 000 de couronnes (app. 200 000 USD, 185 000 €). En plus, vous risquez une sanction pour activité commerciale non autorisée et d’autre poursuites encore.

Transport sur segways PT

 


À partir de la mi-août 2016 s’applique dans le centre de Prague et dans plusieurs autres parties de la ville l’interdiction de l’utilisation des segways PT sur les trottoirs, dans les zones piétonnes et sur les routes. La raison en est que les résidents des quartiers de Prague et des conseillers municipaux se sont continuellement plaints de leur exploitation.

L’interdiction s’applique :


À tout le centre de Prague (Prague 1)
 
À une partie de Vinohrady près de la place de la Paix (Prague 2) et aux environs des rues Slavíkova, Korunní et Jana Želivského (Prague 3)
 
À l’autoroute urbaine Jižní spojka et à Spořilov (Prague 4)
 
À Malá Strana et au jardin Kinský (Prague 5)
 
À Letná, Holešovice et Stromovka (Prague 7)
 
À Karlín (Prague 8)
 
Vous pourrez continuer à profiter du transport sur des segways PT à Prague 6 et apprécier ainsi par exemple une balade dans la réserve Hvězda ou dans les environs du monastère de Břevnov. Vous trouverez une autre exception au quai moderne de Rohan à Karlín, où ces gyropodes sont également permis.
Si jamais vous rencontrez quand même quelqu’un sur un segway PT au centre de Prague, ce sera probablement un policier – l’interdiction ne s’applique pas à la police.

Plus d´ infos