L’architecture romane

29. 11. 2013

Vous aimez l’architecture romane ? Découvrez les rotondes, les basiliques, les palais les plus beaux de la République tchèque !

Bâtisses robustes aux murs épais, intérieurs aux voûtes sobres, petites fenêtres simples ou géminées caractérisent le style roman. En République tchèque, les principaux témoins de cette époque encore conservés sont surtout des monuments ecclésiastiques : monastères, églises, basiliques, rotondes, quelques châteaux en ruines et fondations de maisons citadines.

Prague des basiliques et des rotondes romanes

Vous découvrirez dans l’enceinte du Château de Prague, la basilique St-Georges aux trois nefs caractéristiques, et dont les tours blanches en pierres de marne soigneusement taillées, s’intègrent parfaitement à la ligne d’ensemble du château.  Vous y accèderez avec le billet d’entrée à la Galerie nationale qui présente ici une exposition permanente d’art du XIX° siècle. Plusieurs rotondes sont conservées dans  Prague et ses environs. La plus ancienne est la rotonde de la Ste. Croix,  rue Karolina Světla dans la Vieille ville. Rue Na Rybničku, dans la Ville neuve, se trouve la rotonde St. Longin et, à Vyšehrad, la rotonde St. Martin. Enfin, la rotonde St. Georges se dresse sur le légendaire mont Říp.

Peintures médiévales et palais épiscopal

Nombreux sont les monastères  de style roman, tel celui de Teplá ou encore celui de Milevsko. A Znojmo, la  rotonde romane  Ste. Catherine, dans l’enceinte du château, recèle une décoration exceptionnelle. Les fresques romanes de la fin du XI° siècle illustrent des récits bibliques et retracent la généalogie des premiers rois de Bohême. Enfin, vous découvrirez le Musée archidiocésain près de la cathédrale St. Vaclav à Olomouc. Lors de la visite, vous verrez les vestiges du palais épiscopal roman dont ont été conservées les façades ouest et nord dans lesquelles s’ouvrent plusieurs fenêtres romanes géminées. Détails remarquables et inhabituels : les animaux et les inscriptions griffonnés sur les jambages des fenêtres romanes. Ils sont l’œuvre des étudiants qui fréquentaient l’école de la cathédrale au milieu du XIII° siècle : comme quoi, les moyens de tuer le temps en classe  n’ont pas changé au cours des siècles.

Vos favoris