L’architecture HighTech

TV tower in Žižkov
29. 11. 2013

Matériaux nouveaux, métal poli et technologie moderne qui ne se cache pas derrière une façade attrayante – c’est le style High Tech.

Le style High Tech n’est pas une découverte récente.  Il a surgi à la fin des années 60 du XX° siècle lorsque l’on a commencé à utiliser les matériaux mis au point pour l’aéronautique et l’exploration spatiale non seulement dans l’architecture, mais aussi dans le  design industriel et la mode. Le métal, les surfaces ondulées et perforées, les armatures aux poutrelles visibles.

 

Le HighTech : en bribes ou en totalité

Vous reconnaissez facilement le style HighTech : la climatisation, la tuyauterie,  les escaliers mécaniques, les ascenseurs et autres éléments techniques ne se cachent plus  mais envahissent les murs extérieurs et deviennent partie prenante du concept architectural. Les façades « intelligentes » qui utilisent l’énergie solaire, et la ventilation naturelle sont des éléments du High Tech. En République tchèque, le centre commercial Zlatý Anděl  à Smíchov de l’architecte français Jean Nouvel, et le siège de la banque ČSOB à Radlice, de l’architecte tchèque J. Pleskot, ont été conçus dans ce style ; tous les deux sont à Prague. L’architecte E. Jiřičná s’est elle aussi inspirée du HighTech pour l’orangerie du Château de Prague ou le Centre des congrès de Zlín, tout comme P. Parolek pour le hall des départs de l’aéroport de Brno-Tuřany.

Des réalisations d’hier, pourtant bien contemporaines

Il suffit de jeter un coup d’œil en arrière pour constater que certains créateurs se sont depuis longtemps appropriés les éléments du Hign Tech.  On peut résolument placer parmi les précurseurs, le concepteur de la gigantesque coupole du pavillon Z du parc des expositions de Brno, l’architecte  M. Rajniš qui réalisa dans les années 70 le grand magasin pragois Máj/My, sur l’avenue Národní třída et l’architecte K. Hubáček, auteur de l’émetteur de  télévision et de l’ hôtel  sur le mont Ještěd. Même l’émetteur de télévision de Žižkov, qui est toujours l’édifice le plus haut de Prague, comporte des éléments caractéristiques du High Tech.  Dix gigantesques bébés, œuvres du créateur David Černý, escaladent la tour et servent de conduits d’aération et d’évacuation.

Vos favoris